bandeau

Église de Saint-Maurice d'Ibie

st maurice d'Ibie

Le village de Saint-Maurice d'Ibie

Au début du xiie siècle, les bénédictins de l’abbaye de Conques, en Rouergue, fondèrent dans la verdoyante vallée de l'Ibie un monastère avec une église dédiée à saint Maurice, l’évêque de Viviers Leodegarius (1096-1119) leur ayant cédé un ancien sanctuaire, aujourd’hui totalement disparu. Le village de Saint-Maurice-d’Ibie se développa autour de ce monastère. (cf. Mazon A., Quelques notes sur l'origine des églises du Vivarais, Privas, 1893, rééd. Valence, La Bouquinerie, 2000)

st maurice d'Ibie

st maurice d'Ibie

De l'église conventuelle du xiie siècle, seuls subsistent le grand porche et une partie du mur méridional. Si l'on ignore les dommages que l'édifice a pu subir du fait des guerres de Religion, – vu sa position, il y en eut certainement – on connaît bien en revanche les importantes transformations réalisées au xixe.
Entre les ressauts des voussures du porche se logent des boudins qui s’appuyaient sur des colonnettes malheureusement disparues. La qualité de cet appareillage en calcaire laisse imaginer la perfection de l’édifice d’origine.

le chrisme le chrisme
dédicace

Ciselé dans un des claveaux de l’arcature extérieure, un chrisme entouré d’une fine torsade serait la seule marque de Conques. Le monogramme du Christ est formé des lettres grecques χ et ρ, premières lettres de χρίςτος, , ainsi que de l’alpha et de l’oméga, rappelant la phrase de l’Apocalypse de saint Jean : « Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu… »
Remarquons que l’alpha et l’oméga sont inversés.

Sur l’un des contreforts méridionaux a été encastrée une pierre portant une partie d'une inscription latine, qui pourrait se traduire par : « Son mari a élevé ce tombeau et l’a dédié sous l’ascia », ce qui laisse penser qu’il s’agit de la dédicace funéraire de l’épouse d’un colon gallo-romain. Un autre fragment de cette pierre se trouve à l'intérieur de l'église où il sert de marche à l'escalier de la tribune...
L'église est inscrite sur la liste des Monuments historiques depuis 1933.

Paul Bousquet